Comment être remboursé de soins médicaux à l’étranger ?

Comment être remboursé de soins médicaux à l'étranger ?

Lorsque vous voyagez à l’étranger, renseignez-vous sur les différentes solutions pour être remboursé de vos soins médicaux. Dans cet article, nous aborderons les principales garanties et démarches à entreprendre pour obtenir ce remboursement selon votre situation et le pays dans lequel vous vous trouvez.

Dans l’Union Européenne et l’Espace Économique Européen

Pour les séjours au sein de l’UE, les soins pris en charge par l’Assurance maladie peuvent être remboursés sans difficulté. En effet, si vous partez en vacances ou êtes étudiant dans un pays de l’Union européenne, Islande, Norvège, Suisse ou Liechtenstein, la Carte Européenne d’Assurance Maladie (CEAM) vous permettra d’accéder aux prestations de santé du secteur public.

Obtenir la CEAM avant votre départ

La CEAM s’obtient gratuitement auprès de votre caisse d’assurance maladie. Il est possible de la demander depuis votre compte ameli, par téléphone ou en vous rendant directement à la caisse. La carte a une validité de deux ans. Pensez donc à vérifier la date d’expiration de votre CEAM actuelle et à en commander une nouvelle si nécessaire.

Utilisation de la CEAM lors d’un séjour à l’étranger

Avec cette carte, les frais médicaux engagés lors d’un séjour temporaire dans l’une des destinations mentionnées précédemment sont pris en charge selon les tarifs locaux du pays visité. La CEAM ne couvre pas les soins prodigués par des établissements privés et ne fonctionne que pour les traitements médicaux nécessaires pendant votre séjour.

Dans l'Union Européenne et l'Espace Économique Européen

Hors Union Européenne et Espace Économique Européen

Pour les soins médicaux reçus hors UE et EEE, il est possible d’être remboursé en s’appuyant sur les accords bilatéraux entre la France et certains pays non membres de l’UE. Dans ce cas, avant votre départ, renseignez-vous auprès de votre caisse d’Assurance maladie sur les démarches à suivre une fois sur place.

Frais médicaux engagés hors Espace Économique Européen

Soyez vigilant car les prix peuvent être particulièrement élevés et le remboursement insuffisant. Dans cette situation, il vous faudra avancer les frais de santé et conserver ensuite les factures et justificatifs médicaux (ordonnances, comptes rendus d’hospitalisation, etc.) nécessaires pour constituer votre dossier de demande de remboursement.

La garantie supplémentaire court séjour d’une complémentaire santé

Toujours soucieux de combler les lacunes de la couverture sociale, certaines compagnies d’assurances proposent une garantie supplémentaire spécifique aux séjours de courte durée à l’étranger. Elle peut être souscrite indépendamment ou en complément d’une assurance santé classique pour vous assurer une meilleure prise en charge des frais médicaux engagés pendant votre voyage.

La plupart des garanties court séjour liées à une complémentaire santé couvrent les frais médicaux jusqu’à un plafond défini par la garantie choisie et offrent une assistance rapatriement et une indemnisation en cas d’invalidité suite à un accident.

Démarches pour obtenir le remboursement des soins reçus à l’étranger

Que vous bénéficiez de la CEAM, d’un accord bilatéral entre la France et un autre pays hors UE ou que vous ayez souscrit à une garantie supplémentaire court séjour, voici les étapes essentielles pour constituer votre dossier de demande de remboursement :

  1. Conservez toutes vos factures et justificatifs médicaux (ordonnances, comptes rendus d’hospitalisation, etc.).
  2. Remplissez le formulaire S3125 « Soins reçus à l’étranger » disponible sur le site ameli.fr et joignez-y les copies des justificatifs demandés.
  3. Renvoyez votre demande par courrier à votre caisse d’assurance maladie.

Le délai de traitement pour obtenir le remboursement varie selon les situations de prise en charge. Toutefois, effectuez ces démarches dans les plus brefs délais après votre retour afin d’optimiser les chances d’une prise en charge satisfaisante et rapide.

Si vous avez été soigné dans un pays de l’UE où les soins pris en charge ne sont pas ceux couverts par l’Assurance maladie française, vous pouvez tout de même déposer une demande de remboursement auprès de votre organisme conventionné. Le taux de remboursement appliqué sera alors celui en vigueur dans le pays prestataire.

Articles similaires

5/5 - (1 vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.