Le chlordécone, un facteur de risque du cancer de la prostate

Cancer prostate chlordécone: comment prévenir cette maladie ?

Chez les hommes, la prostate est la glande qui sécrète et stocke le liquide séminal. Elle peut être atteinte d’hypertrophie ou de cancer à cause de plusieurs facteurs, dont l’exposition à certains pesticides comme le chlordécone. Dans cet article, découvrez le lien entre cette substance et le cancer de la prostate ainsi que des conseils et recommandations pour prévenir cette maladie.

Quelques rappels sur le cancer de la prostate

Le cancer de la prostate est l’une des tumeurs les plus répandues chez les hommes, particulièrement chez les personnes âgées. Il prend naissance dans les cellules de la glande, se développe lentement avant d’envahir les tissus voisins. Les facteurs de risque du cancer prostatique sont :

  • L’âge : les hommes âgés de plus de 70 ans sont dans la majorité les plus touchés ;
  • Les antécédents familiaux : une personne touchée par le cancer de la prostate peut avoir ses parents du premier ou du deuxième degré atteint. Les études pour localiser avec précision les gènes favorisant ce type de cancer sont toujours en cours ;
  • L’origine ethnique : les études ont prouvé que les Africains sont les plus touchés par le cancer de la prostate tandis que les Européens du Nord et les Nord-Américains viennent ensuite.

Il existe d’autres facteurs comme l’obésité et la forte consommation de produits laitiers qui peuvent favoriser le cancer de la prostate. Il en est de même de l’exposition à certains pesticides comme le chlordécone qui augmente le risque de développement de cette tumeur.

Comment le chlordécone augmente-t-il le risque du cancer de la prostate ?

Le chlordécone est un pesticide toxique autrefois utilisé dans l’agriculture, notamment dans les Antilles, pour éliminer le charançon de la banane. Une exposition prolongée à ce pesticide entraîne des perturbations au niveau des endocriniens, ce qui peut altérer le bien-être de l’homme et augmenter les risques du cancer de la prostate.

Des études menées notamment aux Antilles ont prouvé que le chlordécone est un pesticide cancérigène d’un point de vue général. Du fait de sa lente dégradation qui peut prendre cinq siècles, cette substance représente un véritable danger pour la santé de l’homme. Elle est d’ailleurs classée comme substance nocive par l’Organisation mondiale de la santé et son usage dans le traitement des bananeraies est interdit depuis quelques années. Malheureusement, le pesticide continue d’être utilisé clandestinement dans les territoires d’outre-mer, ce qui constitue une véritable menace pour la santé.

Comment prévenir le cancer de la prostate ?

Comment prévenir le cancer de la prostate ?

Une grande partie des bananes en provenance des Antilles contiennent du chlordécone. Pour autant, on ne doit pas éviter de consommer ce fruit aux multiples vertus pour l’organisme. Il faut plutôt chercher à prévenir le cancer de la prostate en s’assurant de consommer des bananes qui n’ont pas été traitées avec ce pesticide.

En plus de cette précaution, il existe de nombreux moyens pour soigner la prostate et prévenir les différents troubles qui peuvent la toucher. C’est le cas de Prostalim XR, un complément alimentaire qui permet de soigner la prostate et de lutter contre les facteurs extérieurs qui lui sont dangereux. Fabriqué en France par l’institut Biovancia, ce produit propose ainsi un véritable compromis pour limiter le risque de développer un cancer de la prostate en consommant de la banane traitée avec du chlordécone.

Parmi les autres mesures préventives, on peut citer :

  • Les baies de palmier nain: ils sont très efficaces dans le cadre du traitement du cancer de la prostate. Elles permettent notamment de traiter les symptômes légers ou modérés de la maladie ;
  • Le pygeum africanum : c’est un extrait d’écorce du prunier africain qui a pour principal atout d’améliorer le débit urinaire chez l’homme. Le pygeum peut être associé aux racines d’ortie ou au palmier nain afin de renforcer son efficacité ;
  • Les graines de courge : elles apportent plus de confort urinaire en réduisant les contractions de la vessie.

Articles similaires

4/5 - (3 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.