Comment faire la différence entre une fille et un garçon à l’échographie ?

Différence à l'échographie : comment reconnaître une fille ou un garçon ?

Certains professionnels de la santé, même parmi les plus expérimentés, préfèrent parfois ne pas prendre de risques pour annoncer le sexe du bébé avant le 2e trimestre de la grossesse. Cela, parce que c’est à partir de ce moment que l’échographie morphologique peut être effectuée. Toutefois, avec une bonne image, et si le bébé a une certaine taille, vous pouvez vous faire une idée du sexe avec des échographies du premier trimestre.

La méthode du bourgeon génital ou du tubercule

Dans les premiers mois de la grossesse, le fœtus commence déjà à se développer si une bonne alimentation est suivie du côté de la maman. À ce moment, un petit tubercule commence à dépasser entre les jambes du bébé. On parle de bourgeon génital, encore appelé nub en anglais. Il peut dans certains cas être observé à partir de :

  • La 9e semaine de grossesse ;
  • La 11e semaine d’aménorrhée à quelques jours près ;
  • Ou la fin du premier trimestre.

À ce stade de la grossesse, le tubercule à la même apparence, que ce soit un garçon ou une fille. En se développant au fil des mois, il deviendra le clitoris ou le pénis et permettra au gynécologue de faire une annonce plus certaine.

Cependant, si vous avez une forte envie de connaître le sexe du bébé, la méthode du bourgeon génital permettra de l’identifier avec une marge d’erreur de 20%. Il faudra réaliser une échographie et vous assurer d’avoir des photos d’un fœtus bien positionné. Il ne faudra pas que le bébé en formation serrée les jambes ou ait les mains devant, afin de pouvoir observer le bourgeon en question le plus clairement possible.

Si le bourgeon forme un angle d’approximativement 30 degrés avec la colonne vertébrale, il y a de grandes chances que ce soit un garçon. Si toutefois le bourgeon est parallèle à la colonne vertébrale, il pourrait se développer en clitoris plus tard. Pour pouvoir observer le bourgeon dans les meilleures conditions, n’hésitez pas à demander à votre gynécologue, s’il est possible de prendre certaines captures dans une position qui permettra de bien voir le bourgeon.

Une petite astuce qui écarte la position de la colonne vertébrale

Si vous avez vos captures échographiques, mais avez du mal à distinguer la ligne de la colonne vertébrale, n’ayez crainte, vous pouvez quand même prendre en compte un autre détail pour effectuer la comparaison.

Vous pouvez faire attention au ventre et regarder l’angle formé par ce dernier et le bourgeon en question. Plus l’angle sera ouvert, plus il y aura de chances que votre bébé soit une fille. Si l’angle est plus fermé par contre, c’est possible que ce soit un garçon. Cette méthode est dans tous les cas à effectuer en prenant des pincettes. N’hésitez pas à confirmer les résultats obtenus plus tard avec une échographie morphologique.

L’échographie morphologique pour un résultat plus certain

L’échographie morphologique pour un résultat plus certain

Si vous pouvez attendre au deuxième trimestre avant de penser à la question du sexe de l’enfant, vous avez de meilleures chances d’avoir un résultat plus certain. De fait, à cette étape, il est très rare pour un gynécologue expérimenté de se tromper sur le sexe, puisque le fœtus est mieux développé et que le bébé peut même manifester son bien-être. Si une erreur survient à ce moment, elle sera sûrement due à la position du bébé. En cas de doute, il sera préférable de refaire une échographie à la 22e ou 24e semaine pour être sûr.

À ce stade de développement, le fœtus est normalement mieux formé et l’on peut voir se dessiner une membrane ou de petites et grandes lèvres dans certains cas.

Articles similaires

4/5 - (2 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.